Le ket

podkast

Le ket

Il ne reste plus beaucoup de locuteurs du ket, pas plus d’une vingtaine peut-être, au beau milieu de la Sibérie, sur les bords de l’Ienisseï. Mais il est grand temps d’étudier cette langue, car des linguistes sont récemment parvenus à la classer dans la famille des langues na-dene. Des langues que l’on entend plutôt de l’autre côté de la mer : en Alaska !


Télécharger la chronique

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.