Les choses vont mal chez les Bunongs

podkast

Photo : Ouest-France

En 2008, le gouvernement cambodgien a octroyé deux grandes concessions à l’entreprise Socfin. Mais depuis toujours vivent des gens sur ces mêmes concessions : les Bunongs. Mais qu’importe, leurs champs ont été détruits et leurs arbres abattus, pour planter des hévéas à la place.


Télécharger la chronique

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.