L’hôpital de Douarnenez en danger

douarnenez.lhopital-le-personnel-du-bloc-poursuit-sa-greveL’hôpital de Douarnenez devra faire sans anesthésiste dès 2015, ce qui rendra effective la disparition de la chirurgie ambulatoire dans la ville des Penn-sardin. Ce n’est pas surprenant, 27% des postes d’anesthésistes en France ne sont par pourvus et cela met en danger les petits hôpitaux principalement. Ceux de Quimperlé et Pont L’Abbé ont déjà réduit leurs activités et ce n’est pas la politique du gouvernement qui changera la tendance. Elle s’aligne sur la loi Bachelot, votée en 2009 qui oblige les hôpitaux à réduire leurs dépenses et à se regrouper autour d’un hôpital-centre (Quimper dans notre cas). Il y aura donc de moins en moins d’hôpitaux et ceux qui resteront seront de plus en plus gros. Yves Jardin, membre du Comité des usagers de l’hôpital de Douarnenez, nous explique pourquoi c’est inquiétant et comment se battre pour conserver la chirurgie ambulatoire de Douarnenez.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.