Mimi Lukas

CANNINGpodkastDans le pays bigouden, les usines de conserves de poisson sont appelées « fritur ». Mimi Lukas y a travaillé de ses 14 à 61 ans, une cinquantaine d’années à récolter des anecdotes sur cet univers qu’elle a racontées à Tunvezh Gloaguen-Grandjean.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.