Pas de couleurs à Pingelap et Pohnpei

podkast

Photo : Sanne De Wilde

On appelle « acromate » une personne qui ne peut distinguer les couleurs. C’est une maladie génétique, assez rare. Mais aux îles Pingelap et Pohnpei, dans le Pacifique, elle n’est pas rare justement ! Une personne sur dix y est acromate, pris du « maksun », la maladie des yeux morts.


Télécharger la chronique

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.