Se chauffer autrefois, et aujourd’hui

podkast

Des morceaux de tourbe utilisés comme combustible

Depuis une soixantaine d’années, se chauffer est une chose qui a bien changée. Si aujourd’hui on utilise surtout le gaz, l’électricité ou encore le fioul, on n’utilisait autrefois que le bois, voire parfois le charbon, ou encore la tourbe (mouded / taouarc’h en breton) dans certains coins. Il y en avait deux sortes : le mouded du, extrait en profondeur, ou le mouded kign, extrait en surface.

Annick Plant habite à Brennilis depuis longtemps. Elle a désormais l’habitude de se chauffer au bois, mais elle a également utilisé la tourbe. Elle a même été en extraire avec son mari, et elle se souvient très bien de la façon dont on procédait à l’époque. Benjamin Bouard est allé à sa rencontre.


Télécharger l’émission

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.