« La France dévaluait aussi ! Mais pas aussi vite que l’Italie. » Elliant #2

podkast

Karr-chatal

Où l’on parlera principalement de commerce de taurillons bretons e Europe avec Lili Loussouarn, ancien commerçant du betail. Mais aussi du pays Melenig, de l’industrialisation, et de l’apprentissage des langues. Également en la compagnie de René Le Roy et de Jean-Michel le Naour.


Télécharger l’émission

Une émission réalisée par Tunvezh Gloaguen-Grandjean, diffusée le 29 mars 2020.

Les informations apportée sur le commerce européen de bétail dans mes années 1990 sont tirées des publications suivantes :

– THOMAS Gerard, « Les échanges agroalimentaire de 1992 ha 2002 », in Economie et Statistique n°390, 2005 ;
– DUBAN Martine et JAULIN Ariane, Le marché unique de la viande : France Italie Espagne, Observatoire Economique et Statistique des Transports, novembre 1988.

Semaine de la Radio – 5 – Les radios associatives Nantaises…

… ont diffusé du breton !

Il y a et il y a eu un grand nombre de radios associatives à Nantes ! Et on n’a pas attendu l’arrivée de Radio Naoned pour diffuser du breton sur les ondes de la cité des Ducs.
Yves Averty a eu l’occasion de travailler pour des radios pirates ainsi que pour de nombreuses radios associatives. Il nous fait part de ses aventures à Radio Libre 44, CFM 94.8, Turbulence FM, PRUN, Radio Atlantique, Radio Sud Loire, Jet FM et Alternantes FM.
On entendra aussi Bleuenn Raynaudon-Kerzhero et Hoel Mahé. Ils plongeront dans leurs plus profonds souvenirs quand, à la fin des années 1990 ils animaient l’émission Kazh-Gwenn. À l’époque élève à l’école Diwan de Nantes ils réalisaient une série d’émissions sur  Jet FM, sous le regard de leur professeur Jerald Ar Go.

Une émission présentée par Marianne Vaidie.

Télécharger l’émission

La réforme du lycée a apporté plus de breton au lycée bilingue Brizeux de Quimper

podkast

Au lycée public de Quimper, les élèves inscrits en classe de première ont choisi cette année une partie des matières qui leur sont enseignées, selon le principe de la réforme du ministre de l’Education Nationale, Jean-Michel Blanquer. Des conséquences néfastes pour l’enseignement du breton étaient craintes par les associations de promotion de la langue bretonne, et ces craintes se sont révélée justes pour la majorité des lycéen-nes qui suivent le cursus bilingue breton-français. Parmi les six lycées publics de Bretagne proposant une filière bilingue seul le lycée Brizeux de Quimper a fait le choix de proposer l’enseignement de spécialisation breton à la rentrée 2019. Ainsi, pour les lycéen-nes ne pouvant suivre le breton en tant qu’enseignement de spécialisation, le nombre d’heures est passé à trois heures de breton par semaines seulement en classe de première.

Au lycée Brizeux, sur douze élèves inscrit-es en 1ère et suivant la filière bilingue, neuf ont choisi le breton parmi leurs trois enseignements de spécialisation. Morgan par exemple a choisit breton, maths et SVT…

Télécharger le reportage

Un reportage réalisé par Tunvezh Gloaguen-Grandjean et diffusé pour la première fois le 11 Octobre 2019.